La désinformation antivax a proliféré sur des apps d’accompagnement à la grossesse

Sans grande surprise, les apps d’accompagnement à la grossesse ont vu un déferlement de rhétorique antivax et conspirationniste depuis le début de l’épidémie de COVID.

Un point rassurant toutefois : lorsque les éditeurs de ces apps ont commencé à faire un ménage drastique, le problème a été largement contenu (sans être complètement réglé). J’aime particulièrement la règle de bannissement dès le premier post conspirationniste – une règle que d’autres médias sociaux feraient sans doute bien de suivre, même dans une version plus légère.

Et encore une fois, on voit qu’un point focal de la désinformation antivax est constitué par les propos d’un… médecin, dont la licence médicale a pourtant été suspendue à cause de sa désinformation. S’il y a bien une leçon sur la désinformation médicale que j’aurais retenu dans cette pandémie, c’est à quel point cette désinformation repose sur les déclarations fallacieuses de personnes pourtant considérées comme médicalement légitimes – médecins, infirmières, dentistes, sages-femmes, etc.

https://www.washingtonpost.com/technology/2021/12/23/pregnancy-apps-covid-vaccine-misinformation/