Les incitations à la vaccination d'Emmanuel Macron

Article d'origine : Les incitations à la vaccination d’Emmanuel Macron – L'Économiste Sceptique

Les mesures annoncées lundi soir par le Président de la République sont une spectaculaire illustration des incitations – et de leur puissance

Petite mise à jour des données quasiment une semaine après la publication de l’article.

Le nombre de personnes prenant rendez-vous chaque jour sur Doctolib continue à se maintenir à un rythme supérieur à celui du mois de juin et de début juillet. Ça se voit clairement sur la moyenne mobile, qui est désormais à un niveau deux à trois fois plus haut que celui des semaines précédentes.

Toutefois, les rendez-vous sur Doctolib ne suffisent pas. Il faut que les personnes aillent effectivement se faire injecter leurs deux doses. Et d’après CovidTracker, le rythme des primo-injections est lui aussi reparti à la hausse :

Au passage, si on ajoute les secondes injections (en bleu foncé), on voit que malgré la baisse des rendez-vous pour une première injection en juin et début juillet, le rythme des injections n’a jamais vraiment baissé – ce qui peut avoir permis (c’est une hypothèse) d’injecter plus rapidement les secondes doses.

Dans tous les cas, la campagne de vaccination me semble aujourd’hui relancée. Est-ce que les mesures annoncées par Macron étaient « les bonnes » ? C’est un jugement de valeur, et chacune et chacun se fera son opinion. Reste que pour le moment, elles sont efficaces – au sens où elles aboutissent au résultat recherché.

Je ferai un point chaque mercredi sur les données au cours des prochaines semaines, afin de voir dans quelle mesure l’efficacité de ces incitations se maintient dans le temps.

Voici une nouvelle mise à jour des données de l’article. Est-ce que l’incitation est toujours aussi efficace ? La réponse est globalement oui.

Le nombre de rendez-vous pris suite à la mise en place de l’incitation (❷) reste à un niveau plus élevé qu’avant la mise en place de l’incitation (❶) (merci de noter que j’ai tracé ces droites à la main ; il faut les prendre avec le recul nécessaire) :

Sur le nombre d’injections à proprement parler (souvenez-vous : les prises de rendez-vous n’ont de sens que si les gens se font effectivement injecter le vaccin), celles-ci sont pour le moment à un plus haut historique depuis le début de la campagne de vaccination. Et ce plus haut est en grande partie dû à un nombre élevé de premières injections :

Il me semble que l’on peut raisonnablement considérer que ce plus haut historique est globalement dû aux prises de rendez-vous massives suite aux annonces de Macron. En d’autres termes : les personnes ayant pris rendez-vous semblent bien recevoir leur première injection du vaccin.

Il me semble que l’efficacité de l’incitation est toujours très forte, deux semaines après sa mise en place.

Une question qui reste est de savoir si la mise en place effective du pass sanitaire renforcera encore son efficacité ? L’idée étant que cette mise en place pourra rendre plus « concret » le coût (individuel) à ne pas être vacciné, faisant basculer davantage de personnes vers la vaccination. À mon avis, la réponse à cette question est « oui », mais la vraie question c’est surtout « combien de personnes seront concernées ? ». Si c’est « très peu » ou « beaucoup », ça change tout ou presque !

Je continuerai à faire ces mises à jour au cours des prochaines semaines.