Coûts et bénéfices du pass sanitaire : l'oubli des médias

Rien qu’à l’hôpital, le contrôle du pass sanitaire devrait coûter 60 millions d’euros par mois. Or, c’est un tropisme fréquent (et à mon avis, problématique) dans les médias : parler soit du coût d’une mesure, soit des bénéfices d’une mesure, mais jamais des deux en même temps.

Or, cette comparaison est tout à fait fondamentale : une mesure très coûteuse, mais extrêmement bénéfique, pourra avoir une analyse coûts-bénéfices considérablement plus positive qu’une mesure faiblement coûteuse, mais faiblement (voire pas) bénéfique.

Le pass sanitaire est un exemple assez frappant de l’importance de faire cette comparaison : oui, sa vérification va coûter de l’argent. Mais compte tenu de son incroyable efficacité pour pousser les gens à la vaccination, je n’ai peu de doutes que son analyse coûts-bénéfices aboutit à un bénéfice net très important.

Dans la même veine il y a aussi le fait qu’on n’analyse quasiment jamais le coût de la non-décision.

1 « J'aime »