Le culte du bitcoin – et les risques auxquels il expose ses tenants

Jack Dorsey, le PDG (à mi-temps :man_shrugging:t2:) de Twitter a récemment tweeté ça :

Le pays dont il parle dans son tweet est très vraisemblablement les États-Unis. Mais en quoi le bitcoin permettrait-il de résoudre une crise politique causée par la dérive autoritaire et anti-démocratique d’une partie de plus en plus substantielle de l’écosystème conservateur ? Nul ne le saura sans doute jamais. Et à juste titre : c’est exactement comme si le bitcoin avait des propriétés magiques, qui le rendrait tout puissant et capable de résoudre tous les problèmes. Ce qui est d’ailleurs littéralement ce que dit l’un des tweets en réponse à celui de Dorsey :

Non seulement le bitcoin aurait des propriétés magiques le rendant tout puissant, mais il faut également croire en l’existence de ces propriétés. Elles ne sont jamais démontrées, par qui que ce soit. Et pour avoir eu l’occasion à plusieurs reprises d’échanger avec des tenants du bitcoin, leur discours était sensiblement structuré de la même manière que celui de tenants de pseudo-science – en particulier l’impression d’être « éveillé », d’avoir compris quelque chose que « le reste » n’avait pas compris.

Je ne saurais dire s’il y a des dérives sectaires associées au bitcoin. C’est fort possible. A minima, le bitcoin étant un actif financier, qui plus est très volatile, en acheter et en vendre sans savoir ce que l’on fait ni les risques que l’on prend, peut causer des pertes financières gigantesques aux personnes qui suivent ces gourous. Son culte n’est donc pas sans danger, loin s’en faut…

1 « J'aime »

J’oubliais, l’article source où j’ai trouvé le tweet de Dorsey :