Encore une promesse du Brexit qui s’envole

Les promesses des partisans du Brexit tombent les unes après les autres…

Celle du jour : que le Royaume-Uni négocierait rapidement un accord commercial avec les États-Unis qui était sensé remplacer (en partie) celui avec l’Union Européenne. Joe Biden a clairement répondu que ça n’était pas une priorité.

Je ne peux pas dire que ça me surprend. Et ça n’est sans doute pas fini.

Et comme le dit ce parlementaire américain, les États-Unis n’ont pas cette position par hostilité vis-à-vis du Royaume-Uni.

C’est juste que compte tenu de la distance et de leur taille respective, le Royaume-Uni ne pourra jamais être un partenaire commercial aussi décisif que le Mexique ou le Canada – et pour cette raison, les accords commerciaux avec ces deux pays sont prioritaires.

Faire croire le contraire, en dépit de toutes les recherches sur le sujet en économie internationale, était un puissant mensonge obscurantiste des pro-Brexit.