L’agriculture britannique en difficulté à cause du Brexit

Les économistes l’ont dit dès le départ : le Brexit serait un coût net pour l’économie britannique.

Maintenant qu’il est en place, on peut en percevoir un certain nombre d’effets nouveaux. L’un d’eux : la pénurie de main d’œuvre dans le domaine agricole. Jusqu’ici, le secteur agricole britannique reposait largement sur des saisonniers européens. Ces derniers ne peuvent désormais plus venir travailler au Royaume-Uni. La conséquence ? Les supermarchés vont devoir importer des dindes de Noël depuis… la France et la Pologne. Et des agriculteurs porcins craignent de devoir abattre une partie de leurs animaux car il n’y a pas assez de bouchers.

Une fois encore, le Brexit est une authentique incarnation de ce qu’il se passe lorsqu’un discours idéologique anti-science veut faire plier la réalité à ses désirs. Mais ça ne marche pas comme ça. À la fin, c’est la réalité qui s’impose,

Et il faut aussi bien avoir en tête que les électeurs britanniques ont dû faire un choix important alors que les mensonges étaient nombreux dans la campagne du référendum. Le problème n’est pas le Brexit en lui-même. Le problème est que les gens ont voté sans avoir en tête toutes les conséquences réelles de leur choix.

Le Brexit était annoncé comme un désastre, et pour le moment, il tient toutes ses sinistres promesses.

1 « J'aime »